News

Oct 17

Communiqué – Stafelter

Communiqué


Mercredi, le 17 octobre 2018. L’administration communale de Walferdange prend position par rapport  à la fermeture du  CR125 et CR126 entre Walferdange et le lieu-dit « Stafelter » .

Le projet de construction d’un passage souterrain à hauteur du passage à niveau PN17, géré par les CFL et Ponts et Chaussées, vient d’entamer la phase 2, ce qui implique la fermeture de la rue de Dommeldange. Dans la volonté de bien informer ses citoyens, l’administration communale avait distribué un flyer informatif à tous les ménages de la commune de Walferdange.

Lors de la phase 1, il est apparu que le passage à niveau PN17 présentait un risque d’accident surtout en cas de trafic routier plus intense. Des mesures supplémentaires de sécurité ont été aménagées au niveau du passage à niveau par les autorités communales ainsi que par l’Administration des Ponts et Chaussées. Ces mesures n’ont eu que peu d’effets positifs.

Lors d’une évaluation au niveau sécurité de la phase 2 du chantier du PN17 à la hauteur du passage à niveau, il s’est avéré que suite à la fermeture de la rue de Dommeldange  les embouteillages risquaient de s’étendre régulièrement jusqu’au passage à niveau et dès lors augmenter substantiellement le risque d’accident avec un train. Un tel accident aurait des conséquences tragiques. En plus les raccourcis empruntés par un grand nombre d’automobilistes constituent un réel danger pour les enfants sur leur chemin d’école.

Dans l’obligation d’assurer la sécurité des automobilistes à la hauteur du passage à niveau, l’administration des Ponts et Chaussées a édicté en dernière minute un règlement ministériel d’uirgence  le 12 octobre 2018, déclarant la fermeture du CR125 et du CR126 entre Walferdange et le lieu-dit « Stafelter ».  La fin de ces travaux de la phase 2 est prévue pour printemps 2019.

Bien que l’administration communale de Walferdange soit en faveur d’une telle mesure de sécurité elle déplore fortement de ne pas avoir été informée de la mise en place de cette décision par l’administration des Ponts et Chaussées et qu’elle n’a dès lors pas pu en avertir ses citoyens dans les délais appropriés.