News

Fév 01

Des chaussures de marche et en route !

Située en plein cœur de la nature, la commune de Walferdange offre un vaste réseau de sentiers pédestres et culturels dans les forêts environnantes. Ici, entre le Grünewald et la vallée de l’Alzette, toute occasion est bonne pour enfiler ses chaussures de randonnée et partir à la découverte de la région. Zoom sur les sentiers proposés et sur les vestiges intéressants à y observer.

Une randonnée se prépare rapidement à Walferdange. Pas besoin de parcourir de longues distances pour atterrir dans la nature. En effet, celle-ci est tout juste devant notre porte pour ainsi dire. Alors on prend son sac à dos et en route !

Sur les traces des Romains

Le long du « Réimerpad », partez sur les traces de l’époque coloniale romaine. Le sentier de randonnée, d’une longueur de 3,6 km, relie les deux principaux sites archéologiques de Walferdange. Le point de départ se situe à l’intersection entre la rue Prince Henri et la rue Jean Schaack. En partant d’ici, vous pourrez observer le palais romain de Helmsange. Il date du 1er siècle après J.-C. et est l’une des plus grandes villas romaines jamais découvertes au Luxembourg. Devant la villa, le sentier continue en montée vers la réserve naturelle « Sonnebierg ». Le chemin est bordé de haies et de buissons qui fleurissent au printemps et en été en dégageant un divin parfum. En outre, lors des belles journées ensoleillées, les randonneurs sont accompagnés par d’amusants chants d’oiseaux. Plus de 150 espèces de plantes sont répertoriées dans le « Sonnebierg » et, avec un peu de chance, vous pourrez même observer une des 12 variétés d’orchidées originaires de la région. La prochaine étape de la randonnée n’est autre que le « qanat des Raschpëtzer », un aqueduc souterrain de l’époque gallo-romaine encore bien conservé. Sur place, des panneaux d’information vous donnent un aperçu détaillé de la structure et du fonctionnement de l’aqueduc. Enfin, pour terminer la balade, dirigez-vous vers le « Sonnebierg », où vous pourrez une dernière fois contempler la vue sur la vallée de l’Alzette.

Sentier du gypse

Le « Plakegebierg » s’étend entre Bereldange et la vallée du « Kléngelbaach » et c’est dans cette zone que le « Gipspad » vous emmène. Ce parcours d’une longueur de 5,2 km, qui démarre à l’intersection entre la rue de la Forêt et la rue Michel Lentz à Bereldange, est également en partie dédié à l’histoire locale. Autrefois, le gypse était exploité tant dans des galeries creusées sous le « Plakegebierg » qu’à ciel ouvert mais l’exploitation s’est arrêtée au début du 20e siècle. Aujourd’hui, le sentier de randonnée traverse la montagne jusqu’au « Gipsweieren », près de la vallée du « Kléngelbaach », et rejoint le parcours en boucle de Bereldange (circuit autopédestre 2), d’une longueur de 6,5 km. Celui-ci part lui aussi de la rue de la Forêt et mène ensuite en direction de la forêt communale « Kimmerchen ». Le chemin longe la lisière de la forêt autour du « Hunnegbierg » jusqu’au « Roudebësch ». Ce sentier passe également devant le « Gipsweieren ». De là, il est possible de se promener dans la forêt « Kimmerchen » avant de revenir au point de départ.

Mystères dans le « Grünewald »

Un autre sentier de randonnée propose un véritable circuit de découverte à travers le « Grünewald ». Ce parcours circulaire, d’une longueur de 7,3 km, offre de nombreux points d’intérêt. Vous pourrez entre autres marcher sur les traces de la famille grand-ducale et passer devant six magnifiques chênes, les « six princesses », sur le « Prinzessinewee ». Un panneau installé à proximité fournit des informations sur l’origine de ces arbres, qui ont été plantés en l’honneur des six filles du Grand-Duc Guillaume IV. Une fois les « six princesses » derrière vous, vous arriverez au « Geeschterhaischen ». Le nom suggère quelque chose d’assez effrayant, mais il n’en est rien. La petite maison n’est autre que l’ancien pavillon de chasse du Grand-Duc Adolphe et, plus tard, également de son fils Guillaume IV. Elle servait de résidence secondaire à la famille. Aujourd’hui, seules subsistent quelques ruines, d’où le nom mystérieux. En effet, peu de personnes pouvant expliquer de quelles ruines il s’agissait, il a été décidé de baptiser brièvement ces vestiges initialement indéfinissables

« Geeschterhaischen ». Le sentier circulaire continue ensuite vers le « Doudeg Fra », un nom qui fait également tressaillir. Ici, une croix blanche se dresse au bord du chemin. De nombreuses théories existent quant à l’origine du nom « Doudeg Fra ».

Sentier découverte dans la vallée de l’Alzette

Un magnifique sentier de randonnée très spécial mène directement le long de l’Alzette. Au cours de la renaturation de l’Alzette, un sentier didactique a été créé. Toutefois, en automne et en hiver, ce chemin convient davantage aux plus aventuriers qui ne craignent ni la boue, ni l’humidité. En effet, pendant cette période, le niveau de l’Alzette augmente et une grande partie de la zone est inondée. Au printemps et en été par contre, le chemin est vraiment agréable à parcourir. Vous longerez de belles prairies et des arbustes en fleurs avec, en bruit de fond, le coassement des canards et le doux mugissement des vaches qui paissent dans les pâturages le long de l’Alzette. Si vous observez attentivement, vous pourrez apercevoir les rats musqués gambader dans l’eau.

Gares ferroviaires et challenges sportifs

Ceux qui souhaitent entreprendre une randonnée un peu plus longue peuvent opter pour le parcours de Walferdange (circuit auto-pédestre 1), d’une longueur de 10,3 km. Celui-ci commence au parking de la forêt de Helmsange et traverse d’abord le village avant de monter abruptement vers le « Walferbierg » et de passer à proximité du « Jaanshaff » avant de regagner le point de départ. Si toutefois les dix kilomètres du parcours de Walferdange ne suffisent pas aux adeptes de randonnée, ceux-ci peuvent également explorer le circuit VTT de 23 km de long qui les emmènera sur un chemin pavé, praticable tant pour les cyclistes que pour les piétons. Les différents points de départ de cet itinéraire sont la gare de Walferdange, le parking « Gréngewald » (CR 125) et les étangs d’Eisenborn (CR 119). Outre ces deux itinéraires, il existe deux autres sentiers de randonnée « de gare en gare ». Le premier, d’une longueur de 9,9 km de la gare de Walferdange à Lorentzweiler en passant par Heisdorf, offre par exemple une longue randonnée à travers de magnifiques sites naturels. Un autre itinéraire vous emmène de la gare de Walferdange à la gare de Dommeldange et traverse également de denses forêts. Les deux circuits passent devant le « qanat des Raschpëtzer ». Il vaut donc la peine d’enfiler vos chaussures de randonnée et d’aller voir de plus près ces immenses espaces verts situés à deux pas de chez vous.

Plus d’infos

Infos Raschpëtzer & co.

Tous les dimanches d’été (de début avril à fin octobre, de 14h30 à 17h30), les personnes intéressées ont la possibilité de visiter l’intérieur du « qanat des Raschpëtzer ». Des randonnéesguidées sont organisées à tout momentsur demande auprès de la commune oudu Syndicat d’Initiative et de Tourisme(SIT).

Vous pouvez également obtenirdes flyers sur les sentiers de randonnée« Réimerpad » et « Gipspad » auprèsde l’administration communale ou lescommander sur le site du SIT Walfer(sitwalfer.lu).

Pour le moment, toutes les randonnées guidées se déroulent bien sûr conformément aux mesures sanitaires en vigueur.

Davantage de randonnées

Vous trouverez de plus amples informations sur les sentiers de randonnée dans la région et à travers le pays sur geoportail.lu

En novembre dernier, le ministère de l’Économie a publié un document d’orientation selon lequel tous les sentiers de randonnée nationaux devraient à l’avenir être balisés de manière uniforme. Cela permettrait aux promeneurs de se repérer rapidement et facilement sur les différents itinéraires de randonnée.